Ateliers Condorcet 2021-2022 “Cuba au prisme des sciences sociales”

“Cuba au prisme des sciences sociales”
Ateliers collaboratifs de partage et de construction de connaissances (2021-2022)

Dès la période coloniale, Cuba a constitué un espace de passage transatlantique et transaméricain, à la fois sur les plans économique, migratoire, culturel et idéologique. Après l’avènement de la Révolution castriste, bien que ces circulations se soient poursuivies et déclinées sous de nouvelles formes, elles ont été reléguées au second plan des recherches en sciences sociales. Dans le sillage de réflexions développées dans l’Île, ces dernières se sont en effet essentiellement attachées à penser ce qui relèverait, du fait de la trajectoire historique et politique du pays depuis 1959, d’une « spécificité », voire d’une « exception nationale ».

L’objectif de ces atelier sera de tenter de dépasser ce nationalisme méthodologique pour proposer une réflexion sur l’évolution des dynamiques sociales et politiques cubaines en les envisageant dans leurs articulations entre logiques interactionnelles « internes », rapport à l’État et circulations régionales et/ou transnationales de pratiques, de techniques, de politiques publiques, d’idées, de croyances et de personnes. La question de la temporalité sera également discutée, afin de construire une profondeur historique aux dynamiques sociales et politiques actuelles, et de nuancer les approches en termes de « rupture » ou de « transition».

Pour la deuxième année consécutive, la forme “Ateliers Condorcet” nous permettra de construire ces échanges thématiques, théoriques, méthodologiques et épistémologiques autour de présentations, de discussions, et du partage de matériaux divers (documentaires, extraits de films, littérature, articles scientifiques, blogs, énonciations journalistiques, etc.). Les ateliers comme le séminaire sont ouverts aux étudiants de master, aux doctorants, aux chercheurs et aux auditeurs intéressés par une réflexion collective sur Cuba. Notre objectif est de construire une équipe de recherche pluridisciplinaire intégrative et collaborative, afin de développer le réseau de chercheur.e.s travaillant, à titre principal ou secondaire, sur la société cubaine à Condorcet, et plus largement au-delà du Campus.

Les ateliers auront lieu en format hybride, sur Zoom et au Campus Condorcet à Aubervilliers. Si vous souhaitez vous inscrire sur la mailing-list pour recevoir les informations et le lien de connexion Zoom, merci de nous écrire à cubarecherche@gmail.com

PROGRAMME

Séance 1 : 05 novembre 2021, de 14h30 à 17h00, sur Zoom et en salle 2.023, Bâtiment Recherche Sud, Campus Condorcet, Aubervilliers:

Générations et vieillissement : 60 ans de révolution cubaine.

Autour du livre en cours de parution de Blandine Destremau, Vieillir sous la révolution cubaine. Une ethnographie, éditions de l’IHEAL, 2021. Avec les présentations et commentaires de Blandine Destremau et Marie-Laure Geoffray.

Séance coordonnée par : Blandine Destremau et Marie Aureille

Le séminaire se tiendra en salle 2.023 (2ème étage) du bâtiment sud du campus Condorcet (métro Front populaire, sortie 2 Waldeck Rochet). L’accès aux étages étant soumis à badge, nous pourrons vous attendre dans le hall quelques minutes avant.

***

Séance 2 : 10 décembre 2021, de 14h30 à 17h00, en ligne et en salle 5.122, Bâtiment Recherche Sud, Campus Condorcet, Aubervilliers:

Genre et masculinités.

– Marie Aureille (EHESS,IIAC): La masculinité dans l’exercice du pouvoir local
– Géraldine Morel (Docteure en ethnologie, Université de Neuchâtel ): Masculinité et relations de genre dans la société secrète masculine abakua
– Emma Gobin (Université Paris 8 / LAVUE-AUS): Cultes afro-cubains et expériences rituelles de la masculinité.
– Tommaso Pirone (EHESS, IRIS): Séduction, entrepreneuriat de soi et masculinité : les Italiens à La Havane
– Blandine Destremau (CNRS, Iris / EHESS): L’Homme nouveau de la “génération historique” de la révolution a vieilli.

Bibliographie:
Géraldine Morel, « Masculinité et relations de genre dans la société secrète abakuá », Ateliers d’anthropologie [En ligne], 38 | 2013, mis en ligne le 08 juillet 2013, consulté le 23 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ateliers/9392 ;
Heidi Härkönen, « Negotiating desirability and material resources: changing expectations on men in post-Soviet Havana », Etnográfica [Online], vol. 19 (2) | 2015, URL : http://journals.openedition.org/etnografica/4032
Valerio Simoni, « Breadwinners, sex machines and romantic lovers: entangling masculinities, moralities, and pragmatic concerns in touristic Cuba », Etnográfica [Online], vol. 19 (2) | 2015, URL : http://journals.openedition.org/etnografica/4039
Mona Rosendahl, Inside the Revolution, Everyday Life in Socialist Cuba, Chapitres 3 et 4, Ithaca and London : Cornell University Press, 1997, pp. 51-106

***

Séance 3 : 14 janvier 2022 : de 14h30 à 17h00, sur Zoom et en salle 3.01, Centre des colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers.

Mémoires, cultures et transformations agraires à Cuba

Avec:

Ana Vera (ICIC Juan Marinello): “Démantèlement et reprise de la culture sucrière au XXIe siècle”

Marie Aureille (EHESS, IIAC): “”La saveur à l’orange du développement. Nostalgie des plantations d’agrumes et relation aux grands projets modernisateurs de l’Etat socialiste”

Bibliographie :

Ana Vera Estrada (2020), “Reflexiones sobre la más reciente modernización de la cultura azucarera cubana. Experiencias de una autora y su teoría”, Revista Cambios y Permanencias, Vol. 11 Núm. 1: https://revistas.uis.edu.co/index.php/revistacyp/article/view/11119

Ana Vera Estrada (2012), Guajiros del siglo xxi, La Havane:  Instituto Cubano de Investigacion Cultural Juan Marinello, 247 p.

***

11 mars 2022 :

Anna Ayuso (CIDOB, Barcelona): “Cuba en America Latina, oportunidades y retos de la insercion regional”.

Susanne Gratius (UAM): “Cuba en la política exterior de la Unión Europea: entre compromiso condicionado y constructivo”.

***

8 avril 2022 :

Une anthropologie de la Révolution

Avec Martin Holbraad (University College London) et Kali Argyriadis (IRD, URMIS)

Bibliographie :

Cherstich I., Holbraad M., Tassi N. (2020), Anthropologies of Revolution: Forging Time, People, and Worlds, University of California Press.

Martin Holbraad (2014) “Revolución o muerte: Self-Sacrifice and the Ontology
of Cuban Revolution”, Ethnos, 79:3, 365-387 : https://doi.org/10.1080/00141844.2013.794149

Martin Holbraad (2017) “Cosmogonía y segunda naturaleza en la Revolución Cubana”, Cuicuilco Revista De Ciencias Antropológicas, 24(70), 11–30: https://revistas.inah.gob.mx/index.php/cuicuilco/article/view/12014

***

20 mai 2022 : de 14h30 à 17h00, sur Zoom et en salle 5.122, Bâtiment Recherche Sud, Campus Condorcet, Aubervilliers.

Gauches latino-américaines et révolutions “progressistes”

Claudia Hilb (UBA) sur l’Argentine, Yoletty Bracho (Université Lumière Lyon 2, Triangle) et Fabrice Andréani (Université Lumière Lyon 2, Triangle) sur le Venezuela et Marie-Laure Geoffray (IHEAL, CREDA) sur Cuba.

***

10 juin 2022: thème et intervenant.e à confirmer

À propos

Le groupe « Cuba recherche » a pour objectif de promouvoir la discussion, de manière horizontale, sur des thématiques de recherche liées à Cuba, en évitant les écueils de la polarisation politique. Il est à vocation de partage scientifique et d’accompagnement pédagogique des étudiants s’engageant dans la recherche, notamment à partir du niveau master.

Il cherche à faire converger, autour de débats universitaires, des chercheur(e)s ayant ou souhaitant développer une pratique longue et intensive des terrains cubains, dans l’île et en dehors de l’île, à partir d’une démarche déconstructiviste qui allie complexité et réflexivité dans une perspective d’épistémologie située. Les activités du groupe accorderont donc une part importante aux enjeux épistémologiques et méthodologiques des terrains cubains ainsi qu’à la discussion de textes/projets de recherche encore en friche. Les perspectives comparatistes et transnationales seront particulièrement bienvenues afin d’échapper aux logiques du nationalisme méthodologique qui a longtemps dominé les travaux sur Cuba.

Quant aux questions plus politiques, elles seront abordées en termes d’enjeux scientifiques, autrement dit de leurs impacts sur la construction des objets de recherche, sur la faisabilité des enquêtes de terrain et sur le travail interprétatif spécifique qui en découle.

Enfin, si l’objectif du groupe de recherche est avant tout scientifique, il pourra également constituer un lieu de partage d’actualités universitaires, artistiques et culturelles.

Contact

Cuba Recherche <cubarecherche@gmail.com>

Organisatrices du séminaire 2019-2020:

Kali Argyriadis <kali@argyriadis.net>

Marie Aureille <marie.aureille@gmail.com>

Blandine Destremau <blandine.destremau@gmail.com>

Marie-Laure Geoffray <marie-laure.geoffray@sorbonne-nouvelle.fr>,